ARCHIPROGRAMME

Programmation architecturale

Références Equipements techniques

Construction de l'arrondissement et du Pôle Médico Social

de Cruseilles

 

Etude en cours à Cruseilles (74).

La mission consiste à réaliser le préprogramme, les faisabilités, le programme puis assister le Département dans le choix d’un lauréat pour enfin assurer le suivi de l’adéquation programme / projet.

 

Le Conseil Départemental de la Haute-Savoie souhaite réaliser une opération de restructuration d’un ensemble immobilier occupé par deux services aux fonctions bien distinctes : les bureaux de l’Arrondissement de Saint-Julien en Genevois ( antenne technico-administrative rattachée à un centre d’entretien routier départemental), ainsi que le Pôle Médico-Social de Cruseilles. Les principales fonctions programmées dans cette opération sont donc de l’ordre du tertiaire : des locaux administratifs et de vie (bureaux, salles de réunion, reprographie, accueil du public et sanitaires). Mais aussi des espaces extérieurs pour le stationnement des différents usagers (personnel, fourgonettes, visiteurs, vélos et véhicules non motorisés etc.). Une volonté de mutualisation de certains espaces entre les deux services caractérise le projet : accueil et secrétariat ou encore salle de réunion.

Le projet répond à des enjeux de réorganisation fonctionnelle et de mises aux normes en matières d’accessibilité et de qualité environnementale.

 

 

 

 

LOGO-RE2020.png

Construction du Centre d'Exploitation Routier Départemental

d'Epagny

 

Etude en cours à Epagny (74).

La mission consiste à réaliser le préprogramme, les faisabilités, le programme puis assister le Département dans le choix d’un lauréat pour enfin assurer le suivi de l’adéquation programme / projet.

 

Le Conseil Départemental de la Haute-Savoie souhaite réaliser une opération de construction du nouveau Centre d’exploitation Routier Départemental et de l’Arrondissement d’Epagny Metz Tessy à Gillon. Les principales fonctions programmées dans cette opération sont des fonctions de travées de remisage (garages, ateliers, stockages), de dépendances techniques (magasin, locaux batteries, compresseurs, produits dangereux etc.) ; des locaux administratifs et de vie (tertiaires type bureaux, salles de réunion, reprographie, vestiaires et sanitaires, etc.) ainsi qu’un logement pour le gardiennage. De nombreux espaces extérieurs seront également réalisés du type Parking véhicules (personnel, fourgons, visiteurs, vélos et véhicules non motorisés etc.) & des aires aménagées (dépôt matériel, carburant, hagar à sel etc.).

Cette référence avait des ambitions environnementales conséquentes puisque le bâtiment programmé sera BEPOS avec des besoins de chauffage intérieur à 15 kwh/m2/an ; et la mise en œuvre a minima d’un volume de bois de 100 dm3/m2 SDP.

 

 

 

 

LOGO-RE2020.png

Construction du Pavillon d'accueil du cimetière de Sevran

 

Etude en cours (2020) à Sevran (93)

La mission consiste à réaliser un préprogramme, des faisabilités et un programme de l’opération.

 

La Ville de Sevran entreprend la création d’un pavillon d’accueil de son cimetière en plein centre-ville pour souligner l’importance de cette fonction et de son rôle social dans le quartier. Ce projet s’inscrit également dans une réflexion sur la trame verte de la commune avec la proximité de grands parcs urbains que l’on cherche à connecter entre eux et dans la continuité desquels s’inscrit le cimetière.

Le pavillon constituera un signal à l’entrée du cimetière et marquera l’accès au site cinéraire avec lequel il dialoguera : un projet déjà acté et dont nous avons tenu compte dans la définition des études de faisabilité. La ville souhaite ouvrir le cimetière sur la ville pour qu’il soit perçu comme un jardin à parcourir tout en conservant un certain degré de sécurité dans les lieux.

La vétusté du bâtiment actuel et l’instabilité du sous-sol liée à la présence de gypse, ne permettent pas la réhabilitation du bâti.

Ce sont 160 m² de surfaces utiles qui seront attribuées au projet de construction. Le pavillon sera organisé autour d’un espace tertiaire réservé au personnel qui comprendra des bureaux, des locaux supports pour le personnel et des espaces de stockages et autour d’un espace de recueillement pour les visiteurs constitué essentiellement d’une salle de recueillement et de locaux support. Cette salle sera ouverte au public sur les heures d’ouverture du cimetière et réservée aux familles des défunts les jours de funérailles.

 

 

 

LOGO-RE2020.png

Restructuration et extension du MIN 

 

Etude réalisée en 2012 à Bordeaux (33) chez Polyprogramme

Diagnostic, pré-programme et faisabilités, programme

 

La CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux), Maître d'Ouvrage de l'opération a souhaité restructuré son Marché d'Intérêt National d'aujourd'hui 50 000 m2, comprenant 80 magasins et abritant 45 entreprises.

 

Ses fonctions sont les suivantes : accueil d'opérateurs, organisation des transports et de l'approvisionnement, marché, services sur place (conférences, restauration, poste...). Le min souhaite aujourd'hui repenser son organisation générale, à l'échelle de la parcelle (flux, organisations des différents marchés), du quartier (porosité des entrées et sorties, visibilité) et de la ville (à travers une intégration dans les grands projets urbains).

 

La complexité de la mission a été d'intégrer le MIN dans son contexte urbain, un gros travail a été réalisé sur les interfaces, sur la porosité des limites de parcelles, et sur la sécurisation générale du site afin d'intégrer le bâtiment à la ville.

 

 

 

 

RT 2012.png

Création d'un Centre technique et transfert du verre "Biopole "

 

Etude réalisée en 2009 à Angers (49) chez Polyprogramme

AMO concours

 

Le Biopole est un centre de valorisation des déchets ménagers. Il est implanté sur le parc d'Activités d'Angers Est, et trie les déchets selon leur nature grace à un traitement mécano-biologique innovant.

 

Le centre technique et transfert du verre font partie de ce Biopole, et représentent une surface de 2 700 m2 de surfaces utiles. L'accompagnement de la Maîtrise d'Ouvrage a été réalisée depuis les phase de pré-programme jusqu'à l'accompagnement dans les phases avancées d'avant projet. Le budget alloué à l'opération est de 4,7M€ HTT.

 

 

 

 

Restructuration du Satellite 5 du Terminal 1

 

Etude réalisée en 2011 à Roissy (95) chez Polyprogramme

Diagnostic de l'existant, préprogramme, programme.

 

Le Maître de l'ouvrage de l'opération est Aéroports de Paris. Le site de l'opération est l'aéroport Charles de Gaulle, premier aéroport français situé à 20 km de paris. L'aéroport Charles-de-Gaulle a accueilli 58,2 millions de voyageurs en 2010. Il est  probable que, dans les années à venir, CDG – qui avec ses quatre pistes en exploitation fonctionne seulement à 73,5 % de sa capacité – devienne le premier aéroport européen.

 

Le terminal 1 de l’Aéroport de Paris a été conçu par l'architecte Paul Andreu. Ce terminal, de forme circulaire avec ses sept satellites d'embarquement disposés tout autour a été inauguré le 8 mars 1974. L’accès aux satellites se fait par des galeries qui passent sous les pistes, chaque galerie étant équipée d’un tapis roulant.

 

Le satellite 5 est constitué de 3 niveaux principaux : un niveau public, un niveau rez-de-piste et un niveau « sous-sol ». Le satellite abrite également un niveau technique sous toiture. Le bâtiment représente une surface d’environ 7 400 m2 SHON et 11 130 m2 SHOB. Le budget du projet de restructuration de l'équipement est de 13 M€ HTT.

Création du nouveau centre technique municipal de

Saint-Germain-en-Laye

 

Etude réalisée en 2012 à Saint-Germain-en-Laye (78) chez Polyprogramme

Diagnostic de l'existant, préprogramme, programme.

 

La ville de Saint-Germain-en-Laye souhaite entreprendre la démolition de son centre technique municipal actuel, et la construction d’un nouveau bâtiment qui regroupe les ateliers de menuiseries, serrurerie, bâtiment, environnement, électricité, flotte automobile, voirie réseaux, cérémonies et manifestations, ainsi que le stationnement des véhicules municipaux.

 

L’opération portée par la ville de Saint-Germain-en-Laye vise la réorganisation des espaces de stockage, le réaménagement des ateliers et des espaces du personnel ainsi que la gestion des accès au site. Les ateliers sont construits sur un nouveau site. La ville de Saint-Germain-en-Laye souhaite intégrer une dimension environnementale au projet, notamment ce qui concerne la gestion de l’énergie : un chauffage au bois est programmé pour chauffer l’ensemble des locaux du nouveau Centre technique municipal. Le projet du nouveau CTM représente 3 500 m2 de surfaces dans oeuvre, pour un budget de 5,9 M€ HTT.

RT 2012.png
NF HQE.png

Crédit image : Collectif d'architectes COMBO

Crédit image : Collectif d'architectes COMBO

Restructuration du Marché d'Intérêt Régional de Rennes

 

Etude réalisée en 2012 à Rennes (35) chez Polyprogramme

Diagnostic de l'existant, préprogramme, programme.

 

La ville de Rennes est le Maître d'Ouvrage de l'opération. La gestion et la construction du marché d’intérêt régional de Rennes ont été confiées à la CCI de rennes en 1975. La superficie du site est de 3 Hectares environ, sur lesquels les bâtiments occupent une surface de 5 548 m2 de surface hors oeuvre nette.

 

L’activité du site est constituée essentiellement d’activités liées à l’alimentaire, avec une activité de grossistes en fruits et légumes, des activités liées aux produits de la mer (mareyeurs et grossistes) et quelques services. Le marché comporte également un carreau de vente, ainsi que les zones nécessaires au chargement/déchargement, circulation et stationnement. Le marché est entièrement clos. Il regroupe actuellement 23 opérateurs.

 

La ville de Rennes a souhaité entreprendre une restructuration complète du site, et notamment une mise à jour des bâtiments en matière d'amiante afin de se mettre en accord avec la réglementation (2M€ de travaux envisagés). La difficulté de cette opération a résidé dans la réorganisation des circulation des poids lourds sur la parcelle. Un plan de circulation complexe a donc du être élaboré.

Construction d'un bâtiment dans le Centre Nucléaire du Bugey

 

Etude réalisée en 2012 à Saint Vulbas (01) chez ARP

Programme

 

Dans le cadre de la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires, EDF entend remettre à niveau le parc immobilier des centrales. Pour ce faire, chaque site nucléaire s’est doté d’un schéma directeur, permettant d’identifier et de donner une cohérence aux actions immobilières à conduire. Parmi les actions envisagées à court terme au CNPE du Bugey, figure l’amélioration des conditions d’accueil des prestataires et l’anticipation de l’évolution des volumes de maintenance.

 

Dans ce cadre, le CNPE du Bugey étudie le renouvellement des locaux dédiés aux prestataires, actuellement logés dans des locaux vieillissants et ne pourront pas absorber les pics d’activité dus aux prochaines grandes opérations de maintenance des tranches. La construction d’un bâtiment prestataires pour les activités de stockage, ateliers, restauration, vestiaires et bureaux, est donc envisagée.

 

Le bâtiment prestataires dit bâtiment représente 6 200 m2 de surface utile environ, sur le site du Centre Nucléaire de Production d’Electricité du Bugey, dans le cadre d’une réalisation par un ensemblier en conception-réalisation.